Collaborative et éthique, l’agence MIND conçoit des projets créatifs !

Partager cet article sur :

AccueilPortraits d'architectesCollaborative et éthique, l’agence MIND conçoit des projets créatifs !

Clélia Naud et Fabien Tran Nguyen ont créé l’agence d’architecture MIND, une agence qui porte l’esprit d’une architecture respectueuse de l’humain et de l’environnement. Elle met un point d’honneur à préserver une relation avec tous les acteurs de la conception.

Moderne et sociale grâce au travail collaboratif, elle souhaite développer une intelligence collective afin de construire des espaces agréables pour ceux qui y vivent.

 

Qu’est-ce qui rend MIND Architecture unique ?

“Nous sommes deux architectes diplômés d’État et habilités à exercer la maîtrise d’œuvre en nom propre (DE HMONP) et avons fondé l’agence d’architecture MIND en 2015.

Nous avons fait le choix de nous associer pour créer MIND dans le but de développer notre propre vision de l’architecture et de nouvelles manières de concevoir. Nous sommes tous les deux sensibles au développement durable et avons adopté un mode de vie végane. Cette approche globale du monde qui nous entoure nous guide dans notre façon de concevoir.”

 

 

 

Quelle est l’architecture de demain imaginée par MIND Architecture ?

“Nous imaginons une architecture avec un impact contrôlé et limité sur l’environnement, l’utilisation d’un minimum de ressources, des mises en œuvre intelligentes par le biais de systèmes connus de tous, voire ancestraux (tels que la ventilation et l’apport de lumière naturelle) et l’intégration de systèmes et procédés innovants.

Dans ce but, nous pensons qu’il faut réellement mettre en place des processus de co-conception entre tous les acteurs du projet. Cela passe en premier lieu par une meilleure communication au sein de la maîtrise d’œuvre en décloisonnant les compétences de sorte à ce que chacun prenne part à l’ensemble du projet dès le début.

L’architecte a un rôle incitatif dans cette démarche. Il s’agit de fédérer les acteurs et de les motiver à travers un management efficace. C’est avant tout cette composante sociale de la conception qu’il faut prendre en compte.

En résumé, nous imaginons pour demain une architecture plus éthique créée par et pour des publics plus sensibilisés qui s’impliquent davantage dans la création du cadre de vie et la préservation des ressources.”

 

 

Quel est selon vous le rôle de l’architecture auprès du grand public ?

 

“Notre rôle est d’aider le public à ne plus voir l’architecture comme un assemblage plus ou moins harmonieux de matières et de produits mais comme un vrai processus d’amélioration du cadre de vie. La composante financière nous paraît également importante à évoquer car elle est généralement déterminante. La recherche d’économies se fait souvent au détriment de la qualité, de l’environnement et de l’ensemble des acteurs.

Nous pensons qu’il faudrait sensibiliser le public à la vision globale que nous évoquions précédemment qui pourrait lui permettre de voir l’architecture différemment. La mission des architectes est de concevoir les bâtiments mais ils sont accompagnés pour cela d’ingénieurs, d’économistes et d’autres spécialistes ainsi que d’ouvriers pour la construction du bâtiment.

C’est donc à travers une sensibilisation du public grâce à des actions telles que l'événement “Les architectes ouvrent les portes”que la vision de l’architecture pourra changer.”